Conseils et avis pour profiter pleinement d’une formation Apple

En tant que formateur certifié Apple, je donne souvent cours dans les quelques centres de formation autorisés par Apple en France. Ce que je vous propose ici, c’est de vous livrer quelques points clefs pour profiter pleinement d’une formation officielle et améliorer vos chances de réussite à la certification.

Tout d’abord, commençons par faire le point sur les formations et certifications Apple. Pour qu’une formation puisse se dérouler correctement il nous faut trois composantes :

Un centre de formation autorisé (Apple Authorized Training Centers, AATC).

Chacun de ces centres a un fonctionnement imposé par Apple. Il est en charge de fournir aux stagiaires le matériel nécessaire au bon déroulement de la formation ainsi que le pack de livres Apple Training Series associé à la formation.

Ce pack est composé de deux livres, le premier est public et peut s’acheter librement. Le second est un cahier d’exercices qui ne peut être utilisé que dans le cadre d’un cours Apple (puisque nécessitant des outils mis à disposition par le formateur). Ce workbook est particulier, il ne peut être commandé que par les AATC et avec le livre standard. Là où le livre standard coute 45$, le pack complet avoisine plus les 200$ ou 300$.

Le workbook lui-même n’est pas intéressant. Il ne fait que reprendre la présentation du formateur et donne la marche à suivre pour réaliser les exercices. Le livre standard, quant à lui, contient toutes les informations théoriques et techniques utiles en toute situation.

Les AATC ont l’obligation de travailler avec des formateurs certifiés par Apple.

Un formateur certifié (Apple Certified Trainer, ACT).

Un formateur certifié Apple est une personne qui a obtenu ses certifications comme tout le monde, mais à un niveau plus élevé. Il a d’autre part suivi une formation avec Apple pour chacun des cours qu’il a l’autorisation de donner. Contrairement à d’autres domaines, le fait qu’une personne soit ACT sur un cursus ne l’autorise pas à enseigner sur un autre, même s’il a obtenu la certification associée. Il faut à chaque fois repasser une formation de formateur pour obtenir l’autorisation de former sur un nouveau cursus. Ainsi, pour une personne comme moi qui est ACSA et Xsan Administrator, et formateur sur ces cursus, cela représente un total de 12 certifications à passer et entretenir à chaque mise à jour (Snow 101, 201, 301, 302, 303 et Xsan 301. La version « end-user » et la version formateur). Heureusement pour nous, Apple nous facilite le travail en proposant des passages combo lors des mises à jour entre autres. (Note : À l’heure où j’écris cet article, il me manque toujours la Snow 303 Trainer, j’attends justement une formation de formateur pour être autorisé sur ce cours)

Une fois le formateur autorisé sur un cours, il obtient de la part d’Apple tous les supports de cours nécessaires à la formation. Ce qu’il faut savoir à ce propos, c’est que personne n’a le droit de modifier ces cours (même s’il y a des erreurs). Les plans de cours sont décidés par Apple et il ne peut en être autrement. La seule chose autorisée, c’est de rajouter du contenu en proposant une formation Apple suivie par une autre (ex. Snow 302/Deployment avec une journée en plus sur DeployStudio). Dans tous les cas, si un cours commence par autre chose qu’une diapositive « Apple Certified », vous n’êtes pas sur un cours officiel.

Cela a un avantage, quelque soit le centre de formation où vous passerez la formation, vous êtes certain d’obtenir le cours adapté à la demande. L’inconvénient qui vient avec, les supports sont en anglais, livre comme diapo (mais rassurez-vous, votre formateur vous parle en français).

Le dernier sommet de ce triangle magique, c’est le stagiaire lui-même.

Le stagiaire, receveur de la formation.

Il y a plusieurs raisons qui peuvent amener une personne à suivre une formation Apple.

  • La nécessité technique, vous avez besoin d’apprendre le fonctionnement de Mac OS X pour le gérer en environnement de production.
  • La nécessité administrative, certains groupes demandent à leurs employés d’être certifiés pour diverses raisons.
  • L’envie. Le dépassement de soi-même est également une très bonne raison pour suivre une formation. Lorsque l’on est administrateur Windows par exemple, et que l’ont souhaite savoir ce qu’il se passe de l’autre coté du mur.

Quelle que soit la raison, l’attitude à adopter pour profiter pleinement de la formation est la même. Voici quelques conseils tirés de mon expérience à ce niveau.

    La première chose à faire, c’est valider à l’avance votre présence. Cela pour deux principales raisons : d’une part le centre AATC pourra plus facilement gérer ses effectifs, et d’autre part, il pourra vous envoyer à l’avance votre pack de livres.

    Cela m’amène à un sujet plus mercantile. Je vois beaucoup trop de clients des centres de formation qui essayent de négocier le plus possible les couts des formations. Bien que ce soit compréhensible, il faut bien comprendre qu’une formation de qualité a un cout. Entre le parc de machines de formation et le formateur, les centres de formation ont des charges conséquentes, à cela s’ajoute l’achat des livres de cours et les frais de fonctionnement généraux. Au final, chercher à négocier une formation revient à demander au centre une formation sans matériel adapté et avec le moins cher des formateurs, or personne ne souhaite donner ou suivre une formation au rabais.

    Cela étant dit, revenons au sujet des stagiaires, s’il est bien un conseil à retenir ici c’est celui-ci : lisez et relisez plusieurs fois le livre de cours avant d’assister à une formation. Cela vous permettra de savoir quels sont les sujets abordés et ainsi dégrossir le travail à faire en allant rechercher sur Internet toutes les connaissances de bases qu’il pourrait vous manquer (fonctionnement d’un DNS, adressage réseau, ligne de commande, etc.). Cela peut paraître évident, mais une prise de connaissance préalable du contenu du cours favorise de beaucoup sa compréhension.

    Il faut bien comprendre qu’en trois ou quatre jours, un formateur ne peut pas vous enseigner un sujet en partant de zéro et faire de vous des experts. Le rôle du formateur ici est de stabiliser vos acquis préalables, vous montrer comment les utiliser et, dans le cas des cours de premier niveau, vous donner des bases à enrichir pour la suite.

    Le second conseil que je donnerais à une personne suivant une de mes formations, c’est de faire en sorte de ne pas être dérangée durant les cours. C’est un problème que je rencontre également, faisant partie des formateurs qui ont fait le choix d’être freelance, mon activité ne se fait pas seulement sur la formation, mais aussi dans le consulting. Pourtant, pour effectuer une bonne formation, il faut faire en sorte que chacun soit au calme. À vous de vous arranger pour ne pas recevoir d’appel de vos clients durant la formation. Redirigez vos mails sur un collègue par exemple. Si vous vous retrouvez dans une situation où vous devez sortir de cours pour prendre un appel, vous aurez perdu une partie que le formateur n’aura pas le temps de vous redonner.

    Un troisième conseil, plus futile, suivre une formation est une chance. Même si votre présence est forcée par votre employeur, tâchez de profiter de la situation pour découvrir des pans du Mac que vous ne connaissez peut-être pas et qui pourtant pourraient vous servir… Cela étant dit, il ne faut pas tomber dans le travers inverse, une formation est à partager entre plusieurs personnes et doit tenir dans un temps imparti, prenez l’habitude de noter vos questions pour la fin de cours ou pour le lab.

    Le dernier conseil que je donnerais ici concerne la manière d’aborder la certification. Chaque formation Apple est sanctionnée par une certification qui fait gage de votre niveau de connaissance sur le sujet associé. Bien que certains soient sous la pression de leur employeur concernant l’obtention de la certification, n’oubliez pas qu’elle n’est là que pour valider la bonne compréhension d’un cours. Aussi durant la formation, ne vous focalisez pas sur « qu’est-ce qui sera à la certification », une certification est un QCM qui compte dans les 80 questions, toutes issues du livre de cours, si vous ne l’avez pas du premier coup, vous pourrez toujours la repasser 10 jours plus tard après avoir relu votre livre.

    Laisser un commentaire