CrashPlan, installation et configuration initiale

Compte administrateur, licence et espace de stockage

Les deux premières choses à faire sont simples. Changer le mot de passe par défaut et rajouter les licences supplémentaires.

Nous allons donc commencer par nous rendre dans la section « Licensing » pour voir que l’on nous demande de changer les informations du compte administrateur.

Une fois que c’est fait, je vous invite à retourner dans la section « Licensing » pour ajouter une clef de produit.

Et ainsi vous retrouver avec quelque chose de la sorte :

Une fois les questions de licence réglées, la prochaine étape à mon sens est la définition de l’espace de sauvegarde dédié aux clients. Par défaut, CrashPlan crée un dossier à cet effet dans /Library. Bien que pouvant dépanner, ce n’est pas la solution la plus efficace…

J’ai pour ma part choisi de dédier des disques complets à cet usage. CrashPlan vous permet de gérer plusieurs espaces de stockage, sa seule contrainte est que cet espace soit accessible via un chemin d’accès. Vous pouvez donc stocker cela sur un des disques internes du Mac Pro, sur une tour RAID externe ou une baie SAN ou un volume Xsan.

CrashPlan propose automatiquement tous les volumes disponibles non utilisés, il permet également de rajouter un dossier spécifique (un dossier avec une affinité particulière sur un Xsan par exemple) ou encore, de rattacher un autre serveur CrashPlan.

Rien de très complexe quant à l’ajout d’un espace de stockage. Pensez simplement à lui donner un nom cohérent et éventuellement à vous laisser un commentaire pour être capable de savoir rapidement à quel espace physique cela correspond.

Une fois cela fait, vous pouvez vous permettre de désactiver et supprimer l’ancien espace de stockage.

Nos espaces sont prêts. Avant d’aller plus loin, il faut configurer le serveur en lui même.

Laisser un commentaire