CrashPlan, installation et configuration initiale

Gestion des organisations

La gestion des organisations dans CrashPlan fait les choses en grand, très grand même ! Vous allez pouvoir créer une entité par société à sauvegarder, avec gestion des différents services de cette société, eux aussi à sauvegarder.

Bien que n’étant pas utile dans tous les cas, je ne doute pas que ce genre de fonctionnalités saura plaire à certains et d’ici quelques temps nous verrons fleurir un certain nombre d’offres de sauvegarde clef en main basé sur CrashPlan.

Il existe une organisation par défaut lorsque vous installez CrashPlan. Ce que je vous propose c’est de l’éditer pour la faire correspondre à vos besoins.

Vous allez pouvoir gérer les informations générales à l’organisation. Nombre de sièges max, quota disque, limite de transfert web…

Pour cette organisation, je vais choisir de ne pas utiliser le LDAP, ce qui me permettra de créer des utilisateurs à la main. Utile pour une organisation qui représente une entité externe tel qu’un client.

Pour ajouter un utilisateur, il faut simplement se rendre dans l’organisation et utiliser la barre de gestion à gauche de l’écran.

En retournant dans l’organisation, vous allez pouvoir éditer les utilisateurs existants pour leur autoriser l’utilisation de CrashPlan Web en tant que Manager pour qu’ils puissent créer des sous-organisations à leur organisme, ainsi que des utilisateurs. Ou en faire aussi des administrateurs complets de CrashPlan.

À savoir que CrashPlan peut aussi créer les utilisateurs à la volée lors de la première connexion. J’userai de cette méthode plus loin en conjonction avec le LDAP.

Nous avons fini avec la première configuration de CrashPlan Server, nous y reviendrons sous peu concernant le LDAP, mais pour le moment, occupons nous des clients.

Laisser un commentaire