Mac OS X Snow Leopard Server pour les débutants

Comme Apple aime à le dire, la version serveur de Mac OS X Snow Leopard est puissante mais simple ! Je vous propose de suivre une installation pas à pas qui durant laquelle je ne prendrai que les choix les plus simples.

Commençons par installer notre système serveur. Pour cela il vous faudra une machine fixe estampillée Apple et équipée d’un minimum de 10Go d’espace libre, de 2Go de RAM et le tout orchestré par un processeur Intel obligatoirement.

Pour nous placer dans le cadre d’une petite entreprise nous choisirons le Mac mini comme machine serveur et des iMac comme machines clientes. L’accès internet quand à lui sera géré par une quelconque box de fournisseur d’accès internet. En vous aidant de la documentation de la box en question, faites en sorte que le serveur DHCP ait des IP exclue et choisissez en une comme IP fixe de votre serveur.

L’objectif est de fournir à nos utilisateurs tous les services collaboratifs utiles tel que le partage de calendrier ou de carnet d’adresse, voir même l’accès à distance à votre entreprise.

Dans le cadre de cet accès distant il nous faudra un nom de domaine valable, je vous conseille d’utiliser un sous domaine de votre site web, par exemple marseille.inig-services.com pour mon bureau situé à Marseille ou encore bureau.inig-services.com si je n’ai qu’un seul bureau. Dans mon exemple j’utiliserai le sous domaine demo.inig-services.com.

Le choix de ce nom de domaine est crucial. Si vous souhaitez par la suite offrir des possibilités d’accès à distance il vous faudra vous rapprocher de l’organisme qui gère votre nom de domaine pour leur indiquer que « demo.inig-servces.com » ainsi que « *.demo.inig-services.com » doivent être redirigés vers votre adresse IP publique (si vous n’avez pas d’adresse IP fixe, ils vous faudra passer par un intermédiaire tel que dyndns)

Passons donc à l’installation de notre serveur ! Si vous avez déjà installer un Mac OS X Client vous ne serez pas trop dépaysé.

Premièrement il vous faudra choisir la langue :

Choix de la langue

Je vous conseille ici de laisser le serveur en anglais de sorte à facilité l’utilisation de ressources internet si vous avez besoin d’aide, de plus les traductions ne sont pas forcément équivoques.

Une fois sur le panneau de bienvenue vous remarquerez la barre des menus en haut de votre écran. Le DVD d’installation de Mac OS X n’est rien d’autre qu’un Live CD, vous trouverez dans le menu Utilities différents outils tel que l’utilitaire de disque ou encore l’utilitaire de récupération de mot de passe

Menu d'utilitaire

Et juste à coté dans le menu Window vous aurez accès aux log d’installation, vous permettant de voir ce qui a pu poser problème si l’installation se solde par un échec

Log d'installation

Vous remarquerez le popup menu en haut à gauche de la fenêtre vous permettant de filtrer le contenue du journal en fonction du type de message

Filtre des log d'installation

Une fois la licence lue et accepté il vous faudra choisir un disque cible

Choix du disque

Dans mon exemple le Mac mini ne comporte qu’un seul disque déjà partitioné. Si nécessaire utilisez l’utilitaire de disque pour modifier son agencement.

Vous remarquerez le bouton Customize  en bas à gauche de la fenêtre, en cliquant dessus vous pourrez choisir les composants du système qui seront installés

Options d'installation

A ce niveau la, vous êtes seul maître de vos besoins, mais n’oubliez pas que c’est un système serveur !

Il ne vous reste plus qu’à attendre que l’installation se passe, à la fin de l’installation un message vous sera affiché et votre Mac redémarrera automatiquement au bout de 30 secondes

Installation réussite

Si quelque chose avait échoué durant l’installation vous aurez ici un autre message avec un triangle jaune à la place, dans ce cas la il vous faudra aviser et lire les logs.

9 réflexions au sujet de « Mac OS X Snow Leopard Server pour les débutants »

  1. Merci pour cette présentation,
    depuis 2 semaines, je commence à découvrir osx server (profitant du tarif attractif)
    Pour le moment je teste les différents paramètres histoire de comprendre qui fait quoi …
    Voilà pourquoi je suis content de trouver un site expliquant déjà les bases de l’installation simplement,
    J’espère trouver d’autres articles permettant de comprendre le fonctionnement des différents services entre serveur et clients pour néophytes comme moi.

    Encore un grand merci

    Nico

  2. Bonjour
    J’ai lu avec attention tous les commentaires, bravo.
    J’ai une question concernant le carnet d’adresses et OSX Server et 10 ut
    – Si 1 Ut décide de mettre en commun un de ses contacts, peut-il être le seul à pouvoir le mettre à jour ?
    – Peut-il le partager avec un groupe d’utilisateurs ou avec un nb limité de personnes ?
    – Peut-il décider de ne plus le partager et l’enlever de l’annuaire partagé ?
    Merci

  3. Bonjour,

    Concernant le service de « partage » de carnet d’adresse d’OS X Server 10.6 il faut bien faire attention au fait qu’il est prévu uniquement pour du partage d’information entre machine et non entre utilisateur. Pour citer Apple : « With the new Address Book Server in Snow Leopard Server, it’s incredibly easy to access and synchronize contacts across multiple computers and the devices you own. »

    L’information sous-jacente ici est que le service AdressBook Server n’est prévu que pour partager les informations d’un même utilisateurs sur plusieurs machine (à la manière de MobileMe) mais malheureusement pas faire du partage entre utilisateurs avec différents droits d’accès.

    Il y a différentes manières de palier ce problème, pelle mêle on peut penser à :
    – Créer un compte utilisateur commun qui ne sert qu’au partage de contact et chaque utilisateur dispose du mot de passe (et donc des accès en lecture/écriture)
    – Dans le cas du partage d’information sur les employées d’une même société (et donc de personnes ayant chacun un compte sur l’Open Directory de l’entreprise) il est possible d’utiliser l’annuaire de l’entreprise pour consulter les fiches info, mais c’est ici de la lecture seule pour tous, l’utilisateur pourra modifier sa fiche perso que si l’administrateur lui en laisse le droit.

    Une autre possibilité est d’utiliser le partage de carnet d’adresse de MobileMe, mais on sort ici du cas de l’OS X Server.

    En espérant avoir répondu au mieux à votre question, ce service n’en est encore qu’à sa première version.

  4. Bonjour,

    Merci pour ce tuto, c’est exactement l’installation que je voudrais faire! A savoir Mac Mini en serveur pour petite entreprise de web avec des clients MacBook Pro.

    J’ai quand même de bonnes notions de réseau que j’a eu a l’IUT GTR de Luminy mais jamais mises en pratique professionnellement. Puis ça commencer à dater tout ça en plus ;-) mais bon certaines choses ne s’oublient pas.

    Bref, toutes les étapes du tuto se passent bien sauf que j’ai un problème au niveau de la config. réseau, je pense que c’est un problème avec les noms DNS / Domaines de recherche.

    EX:
    Mon sous réseau de travail serait : office.gobidomain.com
    Et mon serveur : macmini.office.gobidomain.com

    J’ai créé le sous-domaine « office » chez mon gestionnaire de nom de domaine (Dreamhost) et je lui ai dit de pointer sur l’IP Fixe publique de mon routeur comme expliqué. Dans la config de la connexion réseau Airport (dans mon cas) du serveur j’ai bien ajouté « office.gobidomain.com » dans les domaines de recherche. Pour les DNS j’ai mis ceux de mon FAI, pas ceux du gestionnaire de mon nom de domaine. A la fin de l’install du serveur il a mis la fameux Warning : 1 erreur avec le réseau. sans plus de détails…
    Mes ordis clients du réseau voient quand même le serveur en passant par « macmini.local » mais jamais par « macmini.office.gobidomain.com », pareil pour administrer les services sur le serveur lui même : il faut toujours passer par « macmini.local » sinon erreur.

    Ce qui m’intrigue le plus c’est qu’il n’y ai pas de config à faire sur le routeur / box qui gère la connexion internet.

    – Pas de domaine à déclarer ? (genre déclarer « office.gobidomain.com » quelque part…)

    – De plus, pour accéder à son serveur depuis l’extérieur, j’imagine qu’il y a des ports a ouvrir / mapper dans le routeur ?

    En tout cas, si j’y arrive je suivrais attentivement votre blog pour bien comprendre comment administrer notre serveur. Je suis Mac user depuis 3ans seulement et je compte le rester alors autant s’y mettre a fond ! Ces ressources francophones sont très utiles et appréciées.

    Merci encore.

  5. Bonjour,

    Concernant les erreurs d’installations il faudrait regarder les logs pour savoir d’où viens l’erreur.

    Pour ce qui est de l’utilisation du DNS, il faut bien comprendre le fonctionnement du split DNS, vous avez une gestion interne du DNS avec des IP privé et une gestion externe qui redirige office.gobidomain.com vers votre IP publique. Ce sont deux fonctionnalité séparé.

    En interne il faut donc penser à indiquer à vos machine client l’adresse IP de votre serveur en tant que serveur DNS et non l’IP de votre FAI, de sorte à ce que la résolution DNS interne se fasse correctement (et ne pas oublier la configuration du relais DNS au niveau serveur pour que l’accès au reste du monde soit fonctionnel). Il faudra également rajouter office.gobidomain.com en domaine de recherche aux machines clientes. A partir de la tout devrait fonctionner.

    Pour ce qui est de l’accès distant, la seul configuration à faire est la redirection de port depuis le routeur vers votre serveur.

    Dernière précision, l’accès distant ne marche que pour ce qui est sur votre serveur, vous ne pourrez pas faire de afp://iMac1.office.gobidomain.com depuis l’extérieur par exemple, il vous faudra utiliser un VPN pour ça.

  6. Bonjour,

    Est-il possible d’installer snow leopard serveur comme une mise à jour de leoard (tout court :-) ?
    l’idée est de tout conserver (softs, données), mon poste de travail n’étant pas un serveur de production mais plutôt de dev. Je ceux essentieèlement utiliser les fonctions de partage de façon épisodique (wiki…)

    Bien cordialement

    merci !

  7. Cela fait longtemps que je n’ai pas essayé mais la mise en jour d’un client en serveur est totalement supporté. Cependant un bon backup n’est jamais de trop dans ce genre de cas.

    Si c’est pour un serveur de développement je vous conseille quand même d’envisager le MacMini Server suivit d’une bonne configuration. C’est ce que j’ai pour mes développements personnels et un serveur correctement installé avec Redmine, SVN et accès distant est un réel confort.

Laisser un commentaire